Marcher droit, tourner en rond

Nous autres, êtres humains, acceptons bien volontiers, lors des funérailles d’un mort, de placer sous silence ses défauts, vices et autres mauvaises actions.

Je suis la première à trouver cela normal, social, politiquement correct… même si je n’en pense pas moins.

Pas le monologuiste de Marcher droit, tourner en rond, écrit par le psychiatre lyonnais Emmanuel Venet.

Je ne comprendrai jamais pourquoi, lors des cérémonies de funérailles, on essaie de nous faire croire qu’il y a une vie après la mort et que le défunt n’avait, de son vivant, que des qualités.

Lire la suite

0
Partager
Démocratie sanitaire Christian Saout

Cela pourrait s’apparenter à un pensum : Christian Saout, trublion de la démocratie sanitaire, écrivez 100 lignes sur le sujet !

Ce n’est pas une pénitence.

C’est un vrai défi.

D’abord, d’expliquer ce qu’est la démocratie sanitaire, un concept flou mais indispensable a titré Libération, en 2015.

Ensuite, en si peu de lignes d’un si petit format, 11 cm sur 18. Lire la suite

0
Partager
Louis Omnes

Dix ans après « Hôpital Pompidou, Une Rumeur Maligne » dans lequel il relatait ses tribulations en tant que directeur du tout nouvel Hôpital Européen Georges Pompidou – HEGP, Louis Omnès reprend la plume pour transmettre en peu de pages -202- réflexions, méthodologies, conseils, expériences et analyses lors de la conception et la construction d’un hôpital numérique.

Le guide est édité chez Eyrolles avec le soutien de la Fédération Hospitalière de France, réunissant plus de 1 000 hôpitaux et environ 3 800 établissements médico-sociaux publics. Lire la suite

1
Partager
Des chauves souris, des singes et des hommes_Paule Constant_Gallimard

Ils s’appellent Olympe, Emile, Virgile, Aggripine, Thomas, Presque-Chrétien, Docteur Désir, Sœur Tourière, sœur Bienvenue…

Leur point commun ? Africains ou Européens, ils vivent en République démocratique du Congo, près d’une rivière.

Son nom ? Ebola.

Ebola, c’est donc d’abord le nom d’une rivière, affluent du fleuve Madulé. Qui le sait, aujourd’hui ? Je l’ignorais. Il a ainsi donné son nom à la plus grande épidémie infectieuse de l’histoire.

Paule Constant raconte brillamment dans Des chauves-souris, des singes et des hommes la mécanique implacable, la chaîne d’événements conduisant à la propagation mondiale de ce virus.

Le roman est conçu comme un thriller médical dont on connaît déjà la fin :

Une dépêche de l’OMS signala l’hospitalisation à Paris d’un jeune homme avec forte suspicion de fièvre hémorragique.
Les jours suivants, le nom d’Ebola se répandit en lettres rouges dans la presse du monde entier.

Lire la suite

0
Partager
leucémie aiguë lymphoblastique

Ça vous tente, vous, un roman qui relate les derniers mois de Tessa, 16 ans atteinte d’une leucémie aiguë lymphoblastique ?

Le sujet n’est pas drôle et pourtant, cette lecture peut être utile à chacun de nous.

Révolte adolescente, révolte contre la mort

Je veux vivre de Jenny Downham  vous happe dès le début. Tessa a rédigé une liste de choses à faire avant de mourir et la première d’entre elles est « je veux sentir le poids d’un garçon sur mon corps ».

Quasiment tous les éléments de la liste concernent la transgression d’un comportement habituellement admis ou pire; la transgression de la loi : drogue, vol etc. Lire la suite

0
Partager