101 conseils pour ne pas atterrir aux urgences Gerald Kierzek

101 conseils pour ne pas atterrir aux urgences – Gérald Kierzek – Robert Laffont

Je mesure chaque jour combien un accident est vite arrivé et me suis dit que je pourrais contribuer à faire qu’ils soient évités. Tel est le propos de 101 conseils pour ne pas atterrir aux urgences, rédigé par le Dr Gérald Kierzek, anesthésiste, réanimateur et urgentiste à l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris et expert auprès des tribunaux.

Ainsi chaque année, les accidents de la vie courante font 4.5 millions de blessés, sont responsables de 500 000 hospitalisations et près de 20 000 décès en France. Ils sont donc cinq fois plus meurtriers que les accidents de la route et vingt fois plus que les accidents de travail !

Alors, comment éviter d’avoir à dire un jour quand on vous demande ce qui vous est arrivé « C’est vraiment stupide, j’étais en train de… » ?

Le Dr Kierzek distingue 5 types de situations pour ses 101 conseils :
• A la maison
• Confessions intimes
• Sports, loisirs et autres réjouissances
• En route
• Mieux vaut prévenir que guérir

Il décrit d’abord la situation et termine par « Mes conseils ».

Le chapitre « Confessions intimes » est la partie la plus drôle et inattendue, avec des conseils du type :
– quand le mariage vous coûte un doigt
– le faux pas du coït
– la braguette : ennemie numéro 1 du sexe masculin

Les autres conseils relèvent du bon sens, qu’il est utile de rappeler. Par exemple :
– ranger les couteaux la tête vers le bas dans le lave-vaisselle
– tourner les manches des casseroles vers l’intérieur
– être vigilant à la sortie de parkings et de garage
– en déplacement, ne pas oublier ses médicaments
– bien s’agripper dans les transports en commun en cas de freinage intempestif du conducteur
– ne pas parler la bouche pleine

Il recommande parfois de laisser faire les spécialistes : écailler les huîtres, s’épiler avec de la cire chaude, se décolorer les cheveux…

Plus sérieusement, la conclusion est une explication de ce que sont les urgences : qui fait quoi, le parcours de soins du patient, pourquoi on attend… Elle se termine par un plaidoyer sur le désengorgement des urgences, appuyé par un rapport du Pr Pierre Carli, patron du prestigieux Samu de Paris. « Ce rapport coupe court à certaines idées reçues « les patients viennent trop aux urgences, « les maisons médicales ou les confrères généralistes peuvent limiter les flux d’urgence », « il y a trop de lits dans les hôpitaux » et propose enfin des pistes intéressantes. »

L’auteur conclut en proposant de « rapprocher l’hôpital de la population » : c’est une autre histoire, précise-t-il, « mais c’est aussi la vôtre car, quels que soient les conseils prodigués, vous aurez toujours besoin des urgences. »

Points faibles
Les titres, pas toujours explicites
On devient hypocondriaque ou parano, à la fin de la lecture…

Points forts
Les situations sont issues de l’expérience d’urgentiste de l’auteur
La conclusion

Mon point de vue
Un livre intéressant, pour se rappeler les situations d’accident auxquelles on s’expose sans le vouloir, sans y prêter attention. Stressés de la vie, déjà hypocondriaques, s’abstenir.
Le conseil que j’applique d’ores et déjà est appelé « les dangers des temps modernes » : lire ses mails, envoyer un sms ou un tweet tout en marchant ou en descendant les escaliers. Promis, je vais m’arrêter maintenant…

101 conseils pour ne pas atterrir aux urgences
Dr Gérald Kierzek
Robert Laffont – Mars 2014
288 pages – 18,00 €

Partager

A propos de Littérature et Santé

Ce blog partage avec vous, essentiellement à partir de livres, des réflexions sur les patients, les professions de santé et le numérique.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée Les champs obligatoires sont marqués d’un *