vaccins le vrai du faux

Vaccins Le vrai du faux – Brigitte Bègue – Delachaux et Niestlé

La vaccination est un sujet passionnant – pour ne pas dire passionnel – mais clivant.

Ainsi va le paradoxe de la vaccination aujourd’hui :

– Elle représente l’un des plus beaux outils de santé publique : selon l’Organisation Mondiale de la Santé, les vaccins sauvent de 2 à 3 millions de vie chaque année, et faute d’être vaccinés, 1 million d’enfants meurent encore tous les ans dans les pays pauvres de complications de la rougeole, de la coqueluche ou du tétanos néonatal.

– L’image des vaccins se détériore depuis la fin des années 90, le nombre de vaccinations baisse d’année en année, beaucoup d’opacité règne encore dans le monde de la vaccination et le grand public interroge de plus en plus les bénéfices et les risques de la vaccination.

Après une introduction qui pose le problème très simplement et démontre le parti pris de neutralité de l’auteur, le livre est décomposé en 5 parties :

Les vaccins, c’est quoi ? L’auteur explique le principe de la vaccination dans des termes simples, raconte succinctement l’histoire du premier vaccin, rappelle le rôle de Pasteur. Un point est fait sur le calendrier vaccinal, élaboré et réévalué chaque année par le Comité technique des vaccinations.

Dans un contexte où la France est le pays européen qui a le plus d’obligations vaccinales (en dehors de l’Europe de l’Est) quels sont les enjeux entre les vaccins obligatoires et recommandés, d’autant que l’on constate une augmentation des mélanges de vaccins ?

Un dernier chapitre explore le mouvement antivaccinaliste et le climat de défiance à l’égard des vaccins ; il s’explique par un contexte de défiance plus général à l’égard du système de santé depuis, notamment, l’affaire Mediator mais aussi par des questionnements plus individuels, difficiles à profiler.

L’auteur rapporte que le « contre » n’est pas uniquement français : chaque pays a ses propres questionnements. Les Anglais s’interrogent sur le vaccin contre la rougeole à cause de cas d’autisme, les Américains sur un conservateur particulier présent dans certains vaccins.

La vaccination est-elle efficace ? Pour répondre à cette question, l’auteur examine vaccin par vaccin (un chapitre chacun) : poliomyélite, diphtérie, tétanos, BCG, Rougeole-Oreillons-Rubéole, grippe saisonnière, hépatite B, papillomavirus, coqueluche et varicelle, vaccins à destination des voyageurs.

Les deux chapitres qui m’ont le plus intéressé concernent le vaccin contre la grippe saisonnière et le vaccin contre le papillomavirus. En ce qui concerne le premier, je retiens que l’on manque d’évaluation sérieuse sur ce vaccin, mais que selon des études internationales, son efficacité est démontrée pour certaines catégories de personnes, notamment les plus fragiles d’entre nous. En France, 583 cas graves de grippe ont été recensés en 2013, 71 décès. Aucune des victimes n’était vaccinée.

Concernant le vaccin contre le papillomavirus, je note l’alternative proposée par certains : dans les pays où une généralisation du frottis entre 25 et 65 ans est devenue systématique, le cancer du col de l’utérus a été réduit d’au moins 80% pour un coût moindre : 20 € pour un frottis annuel et 370 € pour 3 injections de l’un des vaccins.

Y a-t-il des risques ? L’auteur détaille les écueils d’évaluation des vaccins lors des essais cliniques, pointe l’insuffisance de la surveillance des vaccins, rapporte les recherches sur l’adjuvant aluminium qui fait l’objet de critiques dans les vaccins, explore la piste génétique pour expliquer nos différences de réaction face aux vaccins, explique les contre-indications à la vaccination qui devraient être des points d’attention des médecins.

Sommes-nous bien informés ? L’auteur examine dans 4 chapitres la position des médecins, celles des experts, des autorités sanitaires ainsi les messages diffusés. Information biaisée, manque de transparence, exagération de la gravité de certaines maladies : tout cela ne favorise pas la confiance de la population.

Quels seront les vaccins demain ? 56 vaccins sont disponibles en France, près de 200 en cours de développement. La vaccination reste un marché mais aussi un rêve de chercheur. L’auteur en présente les enjeux et les risques de dérives.

Points faibles
La profession de l’auteur du livre n’est pas précisée [en faisant une recherche : Brigitte Bègue est journaliste spécialisée dans les questions de santé publique au mensuel Viva]

Points forts
Un style fluide, un langage simple et adapté au grand public
Une bibliographie nourrie, des ressources fouillées
Le débat est posé de façon objective et dépassionné

Mon point de vue
Vaccins – Le vrai du faux est un livre passionnant, facile à lire, court, loin de « Tous pourris » versus « Vaccinez-vous tous ».
Il nous rappelle que la vaccination est un outil préventif avant tout : elle sauve des vies en France et dans le monde. En bloquant la circulation des virus, les personnes vaccinées protègent aussi celles qui ne le sont pas.

Vaccins
Le vrai du faux
Brigitte Bègue
Delachaux et Niestlé – octobre 2014
156 pages – 13.90 €

  • 0

    Score global

  • Note des lecteurs :0 Votes

Partager

A propos de Littérature et Santé

Ce blog partage avec vous, essentiellement à partir de livres, des réflexions sur les patients, les professions de santé et le numérique.

Vous aimerez aussi peut-être

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée Les champs obligatoires sont marqués d’un *