les maux  parfois que des mots

Les maux et les mots du diabète

Ludivine Cueille nous offre, dans ce court témoignage, le récit de la découverte de son diabète, à tout juste 10 ans jusqu’à ses trente et quelques années : « si, aujourd’hui, le diabète et moi partageons sereinement notre existence, c’est simplement parce que nous avons trouvé un terrain d’entente : je vous présente mon colocataire ! »

Elle nous raconte ses interrogations « pourquoi suis-je différente des autres ? », les mots durs des autres « Vous en avez jamais voulu à vos parents ? » mais aussi, ce qui l’a sauvé : le chant, notamment « j’ai chanté : c’était comme un choc salutaire. Ainsi pour la première fois, depuis ma sortie d’hôpital, je me suis mise en danger ». Ou encore, les colonies de l’Aide aux Jeunes Diabétiques : « des souvenirs ineffaçables, gravés à jamais dans le plus profond de mon âme et que je fais ressurgir, à chaque coup de blues, pour me remettre un peu de baume au cœur. »

Ludivine Cueille explique les difficultés -surmontées- du diabète à l’adolescence jusqu’à devenir femme, épouse, mère, élue municipale, passionnée de chant, ainsi que d’autres difficultés à se dire, à parler de son diabète, même au sein de son couple.

Elle nous présente sans fards ses deux faces, le diabète la faisant basculer de l’une à l’autre : « Ludi soleil » : dynamique, énergique, rayonnante et « Ludi noire » : méchante, colérique, inconsciente.

Les mots peuvent être des maux. Grâce à eux, c’est la Ludi soleil qui gagne. Qui dompte le diabète. Qui peut affirmer qu’elle aime la vie.

Mon point de vue
Ludivine Cueille nous fait appréhender comment le diabète peut être ressenti un corps étranger à soi, un intrus. Son témoignage est simple, émouvant, sans fioritures.


Les maux… Parfois que des mots !
Ludivine Cueille
Editeur : Amalthée – novembre 2012
40 pages – 7.70 €

  • 0

    Score global

  • Note des lecteurs :0 Votes

Partager

A propos de Littérature et Santé

Ce blog partage avec vous, essentiellement à partir de livres, des réflexions sur les patients, les professions de santé et le numérique.

Vous aimerez aussi peut-être

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée Les champs obligatoires sont marqués d’un *