folie aller simple

Folie, aller simple – Gisèle Pineau – Editions Philippe Rey

Folie, aller simple est le récit d’une « journée ordinaire d’une infirmière » en hôpital psychiatrique. Tout commence par l’annonce au téléphone du suicide d’une patiente hospitalisée depuis 15 ans : elle s’est jetée sous une rame de métro lors d’une de ses sorties.

Gisèle Pineau, infirmière depuis 30 ans en hôpital psychiatrique s’interroge : « Qu’est-ce tu fais depuis tout ce temps dans un hôpital psychiatrique ? ». Et parce qu’elle est aussi écrivain, elle raconte.

Elle raconte tout d’abord, son parcours, le cheminement jusqu’à des études d’infirmière, entre la Guadeloupe et Paris. Une phrase la taraude : « Souvent, les vieux infirmiers disent qu’on n’y arrive pas par hasard, à l’hôpital psychiatrique ». Elle nous livre ses réflexions à ce sujet tout au long du livre.

Elle raconte le quotidien d’un hôpital psychiatrique, les relations avec les patients, les relations avec la mort toujours présente – Mes suicidés : Non, les infirmiers ne sont pas des robots téléguidés. Ils prennent soin de leurs patients et s’y attachent, plus ou moins, immanquablement.

Elle raconte tout ce que son expérience professionnelle lui a apporté : « Tout au long de ces années passées dans les hôpitaux psychiatriques, je n’ai cessé d’apprendre. »

Elle nous rappelle aussi combien la maladie mentale fait peur : elle fait l’objet de dérives sécuritaires et alors qu’il y a de plus en plus de personnes atteintes, la psychiatrie manque aujourd’hui de moyens.

Points forts
– L’aller-retour entre les souvenirs, les réflexions sur la psychiatrie et son quotidien, en une seule journée à l’hôpital
– Un style ciselé et fluide pour un témoignage sensible et plein d’humanité

Mon point de vue
J’ai lu ce livre d’une traite. Il m’a beaucoup touché. Non seulement parce qu’il s’agit du récit autobiographique d’une infirmière en hôpital psychiatrique que j’ai trouvé juste et passionnant mais parce que je connais Gisèle Pineau par ses romans que j’apprécie énormément. Ce livre m’a permis de mieux l’appréhender sous ses deux facettes : « Je suis infirmière et écrivain. Je suis une personne qui compose des ouvrages littéraires et est habilitée à assurer la surveillance des malades et à les soigner sur prescription médicale. »
Et bien sûr, « Le plus troublant, c’est de comprendre soudain qu’on n’est soi-même pas à l’abri de la folie. ».

Folie, aller simple
Gisèle Pineau
Editions Philippe Rey – avril 2014
208 pages – 8.50 €

  • 0

    Score global

  • Note des lecteurs :0 Votes

Partager

A propos de Littérature et Santé

Ce blog partage avec vous, essentiellement à partir de livres, des réflexions sur les patients, les professions de santé et le numérique.

Vous aimerez aussi peut-être

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée Les champs obligatoires sont marqués d’un *