les remèdes du docteur irabu

Les Remèdes du docteur Irabu – Hideo Okuda – Points

Vous avez une maladie, un souci de santé que ni la médecine ni les médicaments ne peuvent résoudre ? Le docteur Irabu, psychiatre obèse, joyeux, la quarantaine, a la solution. Il faut juste le trouver : il exerce au premier sous-sol de la clinique générale Irabu dont il est l’héritier.  

Les Remèdes du docteur Irabu raconte ainsi 5 histoires de guérison. Comment procède-t-il ?

Grâce à la psychothérapie ? Non car « Ça ne sert à rien, ces choses-là. Des trucs du genre « Parlez-moi de votre enfance » ou « Décrivez-moi votre caractère » ? L’enfance et le caractère, ça ne se guérit pas, alors je ne vais sûrement pas perdre mon temps à vous interroger là-dessus ».

Cherche-t-il à comprendre la source de votre mal ? Pas plus : « Je ne m’embêterai pas à chercher la cause de votre stress », « Le stress fait partie de la vie ; on perd son temps à vouloir faire disparaître quelque chose qui est là depuis toujours ».

Et donc, il vaut mieux s’orienter dans une autre direction, nous affirme ce psychiatre d’un genre particulier. Sa philosophie pour lui-même ? « Faire tout ce qui me passe par la tête. » Pour ses patients ? « Laisser faire tant qu’il n’y a pas de préjudices. »

Ses méthodes ?
– Se débarrasser de ses petits soucis grâce à du frisson, se mettre en danger de mort. Par exemple, tendre une embuscade à des yakuzas dans un quartier chaud la nuit : « La thérapie par le choc, qu’il soit externe ou interne, est une méthode qui a fait ses preuves »
– Ne pas prendre le problème trop au sérieux
– Avoir un hobby qui permet de se dépenser « On a besoin de stimuli dans la vie. Se contenter de métro, boulot, dodo, ça n’a pas de sens »
– « Faire les choses quand elles vous viennent à l’esprit. Les gens qui remettent les choses à plus tard ne font jamais rien en fin de compte »
– Et bien sûr et toujours, une piqûre par Mayumi, l’infirmière sexy, exhibitionniste et quelque peu « je m’en foutiste ».

Les patients, dans un premier temps inquiets de se retrouver au sous-sol, de se faire piquer à la moindre occasion, finissent tous par guérir : ils sont heureux d’avoir quelqu’un à qui parler, qui ne les juge pas, qui croit ce qu’ils disent et finissent par s’interroger : « Si ça se trouve, c’est un grand médecin ? »

Points faibles
De l’humour au millième degré : risque de vous déplaire si vous pensez que la médecine et les médecins sont trop sérieux pour être ainsi traités

Points forts
– Un livre léger, sur des thèmes très différents et « sérieux » : l’addiction au portable, l’amitié, la relation à la vie…

– L’imagination du lecteur est beaucoup sollicitée pour envisager les consultations loufoques du docteur Irabu et sa jolie infirmière

Mon point de vue
Les Remèdes du docteur Irabu, best-seller au Japon, est un recueil de 5 nouvelles pleines d’humour et décalées. Le lire m’a fait un bien fou, c’est comme s’il était lui-même un choc ou… une piqûre d’optimisme !!!

Le médecin qu’il met en scène est finalement celui dont on rêve tous, non ? 

Cet homme ne cherche pas à se faire aimer ou détester. Il est comme un enfant, ça ne l’intéresse pas de se mettre à l’unisson des autres c’est pour ça qu’il se moque bien d’être seul.

Les Remèdes du docteur Irabu
Hideo Okuda
Points – septembre 2014
7,3€ – 288 pages

  • 0

    Score global

  • Note des lecteurs :0 Votes

Partager

A propos de Littérature et Santé

Ce blog partage avec vous, essentiellement à partir de livres, des réflexions sur les patients, les professions de santé et le numérique.

Vous aimerez aussi peut-être

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée Les champs obligatoires sont marqués d’un *