erreur fatale

Erreur médicale et enquête à haut risque > Erreur fatale – Robin Cook – Le Livre de Poche

Cela faisait longtemps que j’avais envie de lire un Robin Cook, du nom de cet ancien chirurgien, THE spécialiste du thriller médical. J’ai choisi Erreur fatale, un peu par hasard, beaucoup par intérêt : mon mémoire de maîtrise de droit privé portait sur la responsabilité des médecins (bon, ça remonte un peu…).

L’histoire ou plutôt les histoires, qui débutent le même jour :

– au moment où sa vie change positivement -changement de cabinet médical, reprise du sport, nouvelle femme dans sa vie…-, le Docteur Craig Bowman, médecin généraliste, se voit accusé de négligence par l’époux d’une riche patiente, décédée après les soins qu’il lui a prodiguée ;
– Jack Stapleton, un autre médecin, légiste celui-là, décide de se marier malgré son passé douloureux et est appelé par sa sœur, l’épouse du premier médecin, pour l’aider dans le procès subi par son époux, Craig Bowman… Vous suivez ?

Le livre entrelace ainsi deux récits de vie de médecins et une enquête à haut risque : quand Jack Stapleton demande l’exhumation et l’autopsie du cadavre pour « faire parler » la patiente décédée et aider son beau-frère, il découvre qu’il dérange et que des intérêts puissants sont prêts à tout pour l’empêcher de découvrir la vérité.

Outre l’aspect thriller, 3 thèmes permettent de « comprendre la santé par les livres » :

Le premier concerne la profession médicale : à travers le personnage de Craig Bowman, persuadé de n’avoir commis aucune négligence, possédant un besoin insatiable de reconnaissance professionnelle, les médecins apparaissent comme une caste particulière.

Les médecins ont du mal à encaisser les critiques, de manière générale, car ils se placent eux-mêmes sur un piédestal.

Il était de ces médecins qui considéraient tout ce qu’ils faisaient comme grand et noble, car leur dévouement et les sacrifices qu’ils consentaient étaient indiscutablement grands et nobles. Cela revenait à dire qu’ils estimaient, hélas, avoir à peu près tous les droits.

Le deuxième thème se rapporte à la médecine concierge autrement appelée médecine au forfait ou médecine généraliste de luxe et se développe rapidement aux Etats-Unis. Il s’agit d’une forme de cabinet de médecine générale dont les clients doivent payer un forfait d’adhésion annuel de quelques centaines à plusieurs milliers de dollars par tête. Les avantages sont clairs : relation très personnalisée entre le médecin et le patient ; consultations plus longues ; espaces de réception agréables… Les impacts sur le système de santé sont soulevés à travers le procès, Craig Bowman ayant opté pour exercer dans ce type de cabinet. Le lecteur ne s’affranchira pas de réfléchir à sa position sur le sujet.

Le troisième thème est relatif à l’erreur médicale : il est très intéressant de voir se confronter les différents points de vue sur l’erreur qu’aurait commise le Docteur Bowman. Aurait-il dû envoyer sa patiente à l’hôpital au lieu de faire une visite médicale ? Le roman expose également comment le médecin vit un procès prononcé à son encontre, à quel point il s’agit d’une expérience très douloureuse. Il questionne également la médecine en tant qu’art ou science.

La fin est bien surprenante !


Points faibles

– Une mise en place lente

– La caricature du médecin hautain (mais ça vient d’un auteur médecin lui-même…)

Points forts
– Des thématiques variées et intéressantes

– La note explicative finale de l’auteur sur la médecine concierge et l’erreur médicale

Mon point de vue
Mon premier Robin Cook ne m’a pas déçue !

Comment se sent-on à l’issue de sa lecture ? Surpris et un peu plus intelligent.
Perso, je le recommande. 

Erreur fatale
Robin Cook
Le Livre de Poche – mai 2009
640 pages – 7.60 € TTC

Challenge pavé de l'été 2015

Livre lu dans le cadre du challenge Pavé de l’été 

  • 0

    Score global

  • Note des lecteurs :0 Votes

Partager

A propos de Littérature et Santé

Ce blog partage avec vous, essentiellement à partir de livres, des réflexions sur les patients, les professions de santé et le numérique.

Vous aimerez aussi peut-être

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée Les champs obligatoires sont marqués d’un *