bienvenue au monde

Bienvenue au monde, Confidences d’une sage-femme > Anna Roy > Editions Leduc

Bienvenue au monde, ce sont les Confidences d’une jeune sage-femme, Anna Roy : à 23 ans, cela fait déjà quatre ans qu’elle pratique des accouchements, arrachée, comme elle le dit, à la frivolité.

Consciente de vivre un métier particulier, elle affirme qu’un jour ordinaire de sage-femme, c’est l’extraordinaire sans cesse répété : « il y a dans les 30 minutes qui précèdent la naissance et dans les 30 minutes de l’apparition d’un nouvel être, quelque chose qui s’apparente à de la métaphysique. »

Dans les trois premiers chapitres, elle raconte sa propre naissance, laquelle a certainement influencé sa vocation ; le concours sans pitié ; la première garde d’observation en salle de naissance ; les cours…

Puis, dans des chapitres courts, Anna Roy se fait tour à tour conteuse d’histoire de garde, d’histoires de vie, femme sage, en prenant du recul, en menant des analyses sur son expérience, et enfin militante.

Conteuse, quand elle témoigne : accouchement sous X ; enfant mort-né ; accouchement de son amie sage-femme ; accouchement dans un ascenseur, d’un autre à domicile alors qu’elle n’est encore qu’étudiante ; demandes parentales d’accouchement en musique ou d’orgasmic birth…

Femme sage, quand elle dresse une typologie des pères, analyse le serment d’Hippocrate au regard de son expérience, songe à l’instinct maternel, certainement à remplacer par celui du petit enfant qui naît…

Militante quand elle rend hommage à ses collègues d’autres professions, nécessaires pour réussir les accouchements : Infirmières. Aides-soignantes. Agents de service hospitalier. Auxiliaires de puériculture. Puéricultrices. Et toutes celles que j’oublie.

Ou quand elle s’adresse à ceux qui ont une influence sur les conditions de travail des sages-femmes, quand elle relate la grève récente de cette profession ou encore quand elle plaide pour une meilleure prise en charge des suites de couches, lesquelles n’intéresseraient guère ni les politiques ni les professionnels de la périnatalité.

Points faibles

Points forts
Des chapitres courts, rythmés

Un ton sincère

Mon point de vue
Conteuse, femme sage ou militante, c’est avec beaucoup de lucidité que Anna Roy relate son vécu de sage-femme, sans exaltation démesurée ni lamentations intempestives : un beau métier, gratifiant, difficile, avec le burn-out et une certaine lassitude qui guettent. Un témoignage à lire d’urgence par tous !

Bienvenue au monde
Anna Roy
Editions Leduc – avril 2015
192 pages – 17 euros

 

  • 0

    Score global

  • Note des lecteurs :0 Votes

Partager

A propos de Littérature et Santé

Ce blog partage avec vous, essentiellement à partir de livres, des réflexions sur les patients, les professions de santé et le numérique.

Vous aimerez aussi peut-être

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée Les champs obligatoires sont marqués d’un *