BD santé

5 bonnes raisons de lire des BD à volonté

[Interview]

Vous avez peut-être une pile de livres à lire qui grandit ou une liste de références « à lire bientôt ».

Comme moi.

Et là, je viens vous parler de lire des bandes dessinées. Est-ce bien raisonnable ?

Savez-vous que parmi la population de France métropolitaine âgée de 7 ans et plus, une personne sur trois (32%) est un lecteur de bandes dessinées ? Puis à partir de 17 ans, la lecture de bandes dessinées baisse avec l’âge.

24% se déclarent non lecteurs « absolus », c’est-à-dire qu’ils n’ont jamais lu de bandes dessinées.

Vous êtes dans quelle catégorie ?

Savez-vous encore que parmi les 30 livres les plus vendus en France en 2015, le premier est une bande dessinée ? Laquelle est-ce ?

Tadam.

Il s’agit de Le papyrus de César (Astérix 36) mais c’est aussi la seule BD parmi ces 30 livres les plus vendus.

Je n’aimais pas lire des bandes dessinées jusqu’à récemment. Avec ce blog, ma première BD a été Les femmes en blanc en juillet 2014 dont le tome 36 venait de sortir.

Puis, j’ai repéré de nombreuses bandes dessinées de qualité qui m’ont convaincue et j’ai même choisi d’en faire le thème de mes publications de l’été 2015 (8 BD pour 8 semaines en juillet – août). Et maintenant, je suis une fan absolue !

Donc.

Que vous soyez lecteur habituel de BD ou non, je vais vous livrer, avec mon complice le docteur Gérald Bernardin, qui anime le site www.bdmedicales.fr cinq vraies raisons de lire autant de BD que vous le voulez.

 

visuel BD médicales

BD médicales : l’avis d’un médecin « blogueur »

Qui êtes-vous ? Quelle spécialité médicale pratiquez-vous ?
Je suis médecin généraliste de formation. Après 10 ans d’exercice libéral, j’ai intégré le Conseil Général des Vosges pour m’occuper de l’accompagnement des personnes âgées et handicapées, et je suis devenu chef de service et adjoint à la Direction de l’Autonomie de mon département

Comment avez-vous commencé ce site médecin ? Qu’est-ce qui vous a donné envie de le réaliser ?
J’ai commencé ce site il y a 10 ans, après avoir constaté que je possédais quelques séries « médicales » comme « Les psy » et les « Femmes en blanc » lien ainsi que quelques bandes dessinées médicales ou de santé diffusées par des laboratoires pharmaceutiques. Je me suis dit « tiens si je répertoriais ce que je possède ! »

Ma première liste contenait une centaine de titres, je suis rapidement passé à 200 après quelques recherches et, dix ans plus tard j’en suis à près de 1600 BD recensées, des dessins par centaines, des publicités pharmaceutiques et des revues par milliers, des thèses médicales…

Je dois posséder 1400 titres environ sur les 1600 recensés et j’ai souvent plusieurs versions différentes pour de nombreux titres, sans compter que certains sont des séries, ce qui représente plus de 1600, voire 1700 albums. J’ai aussi 800 BD plus classiques comme Gaston Lagaffe, Boule et Bill, Achille Talon etc.

Depuis combien de temps « bloguez-vous » ?
J’ai acheté mon premier ordinateur en 1997 puis découvert une communauté de médecins passionnés d’informatique qui s’exprimaient sur un Internet alors naissant, j’ai donc commencé à rédiger mes premières pages dès 1998 puis développé mon premier site internet consacré aux logiciels médicaux  en 2000.

J’ai participé aussi à plusieurs sites collaboratifs médicaux et rédigé de nombreux articles sur l’informatique pour la presse médicale.

Depuis 2006, le site bdmedicales a pris petit à petit le dessus sur les autres. Il m’a apporté de nombreux contacts (collectionneurs, dessinateurs, éditeurs…), et j’ai eu la chance de faire partie d’un jury à Angoulême pour l’attribution d’un « prix de la différence » consacré à la BD et au handicap.

J’ai aussi rédigé plusieurs articles dans la revue Papiers Nickelés.

Dernièrement, un étudiant en médecine m’a contacté pour me demander si j’avais des idées de thèse. Je l’ai orienté vers un sujet qui me tenait à coeur, une thèse sur la série « Les femmes en blanc ». Il l’a soutenue ce mois-ci !

Ce que j’aime c’est collectionner mais aussi et avant tout partager le fruit de ma passion, d’où ce site. J’aime le côté historique de mon travail, l’idée de garder une trace de ce qui a été diffusé.

Quelle a été l’évolution des BD médicales / de santé ?
Des années 1980 jusque 2000 environ, la majorité des BD étaient diffusées par des laboratoires pharmaceutiques, des associations, des institutions. Depuis quelques années des grand éditeurs commencent à s’intéresser à la BD de santé et diffusent des albums sur des thèmes comme le cancer, la dépression, la maladie d’Alzheimer, la perte d’autonomie, la grossesse… C’est un tournant très intéressant.

Que révèlent-elles du système de santé ?

Lorsqu’il s’agit de témoignages (romans graphiques), on constate souvent au décours d’une page tel ou tel dysfonctionnement de notre système de santé : difficulté à obtenir une consultation ou un examen, absence d’écoute, de compassion de tel professionnel de santé.
La série « Les femmes en blanc » révèle souvent avec beaucoup d’humour les absurdités de la prise en charge hospitalière mais aussi les évolutions de notre système de santé depuis plus de 30 ans, les nouvelles maladies, les nouvelles technologies.

Avez-vous déjà conseillé une BD à un patient ?
Je ne suis plus libéral depuis 2002 donc non mais j’ai régulièrement des contacts par l’intermédiaire de mon site et j’oriente les internautes en recherche d’une BD sur tel ou tel sujet. J’ai aussi souvent des échanges avec des enseignants ou des responsables de bibliothèque.

Quelle est la BD qui vous a le plus marqué ? Qui vous a le plus choqué ?
Quelques titres m’ont particulièrement marqué comme « Pilules bleues » sur le Sida ou « Ce n’est pas toi que j’attendais » sur le handicap  Je ne dirais pas que des BD m’ont choqué, certaines sont ratées, mauvaises, d’autres sont dérangeantes et fascinantes à la fois comme « Le dégoût« .

La bande dessinée peut-elle être éducative?
Oui assurément que ce soient celles des laboratoires pharmaceutiques destinées à informer les médecins ou leurs patients, ou celles des associations qui véhiculent de précieuses informations sur telle ou telle maladie plus ou moins rare.
Les romans graphiques, lorsque leurs auteurs relatent leurs propres expériences de la maladie, du handicap ou du monde de la santé sont particulièrement intéressants et riches en informations.


Quelle est la dernière BD que vous avez lue?

Je suis en train de lire un copieux volume consacré à la perte d’autonomie d’un couple face à la mort et à sa relation avec leur fille, qui s’appelle « Est-ce qu’on pourrait parler d’autre chose? » de Roz Chast chez Gallimard.

Les vraies bonnes raisons de lire des BD à volonté et sans culpabiliser

La bande dessinée, neuvième et dernier art est souvent considérée comme mineure ; En lire ne fait pas « sérieux ».

Le conseil primordial est de prioriser les bandes dessinées médicales / de santé. Entre parenthèses, ce n’est pas un blog intitulé Littérature & Santé qui vous dira de lire Lanfeust de Troy (quoique…).

Nos 5 (autres) arguments :

1. Les sujets des bandes dessinées médicales / santé sont très divers et souvent proches de vos préoccupations

2. Ce type de lectures permet d’informer et d’éduquer des acteurs de santé, des patients et de repérer les dysfonctionnements du système de santé, souvent avec un trait d’humour

3. Les éditeurs connus et moins connus font de plus en plus confiance aux scénaristes, patients… sur les thèmes santé : Delcourt, Gallimard, Atrabile,  Warum

4. Il existe un site de médecin dédié aux bandes dessinées médicales www.bdmedicales.fr auquel se référer (euh et moi aussi, j’en parle)

5. De nombreuses thèses de médecine ont été consacrées à la BD ce qui prouve le sérieux de la démarche. Voir le recensement de BD médicales.

5 BD à découvrir ou redécouvrir

Les psys, éditeur Dupuis 

Les femmes en blanc, éditeur Dupuis

Ce n’est pas toi que j’attendais, éditeur Delcourt

Pilules bleues, éditions Atrabile

Ceux qui me restent, éditeur Grand Angle

 

 

Je remercie le docteur Gérald Bernardin pour nos échanges et sa disponibilité !

N’hésitez pas à aller faire un tour sur son site http://www.bdmedicales.com/

Nous avons décidé de réaliser chacun sur notre blog une chronique croisée de la bande dessinée « Est-ce qu’on pourrait parler d’autre chose? » :

à suivre sur son blog et le mien…

 

 

[Exclusivité mondiale : deux photos des bibliothèques de Gérald Bernardin !]

Bibliothèques BD medicales

Photos bibliothèque BD medicales

Partager

A propos de Littérature et Santé

Ce blog partage avec vous, essentiellement à partir de livres, des réflexions sur les patients, les professions de santé et le numérique.

2 comments on “5 bonnes raisons de lire des BD à volonté

  1. 9 juillet 2016 à 17 h 31 min

    Bonjour,
    Merci Carole !
    Je vais de ce pas consulter le site de Gerald Bernardin !
    Une autre belle bd médicale que tu as présenté sur ton blog : Chute libre – carnets du gouffre de Mademoiselle Caroline.
    Céline, également une fan de bd 😀

    • 10 juillet 2016 à 18 h 22 min

      Merci Céline de ce commentaire ! Chute libre était vraiment puissant, c’est vrai. J’avais beaucoup aimé aussi Cancer and the city, découvert grâce à toi (faut que je te le rende d’ailleurs…). A venir sur Littérature & Santé, les chroniques des BD : Les cobayes, Carnet de santé foireuse, une interview des auteurs de la BD Boule à zéro… Je suis devenue une vraie fan moi aussi !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée Les champs obligatoires sont marqués d’un *