Lou lubie
Cyclothymie

Cyclothymie, ce trouble bipolaire expliqué ‘aux nuls’

[Bande dessinée]

J’aime les histoires de patients qui se terminent à peu près bien, après des années d’errance, grâce à la détermination du patient-acteur et la rencontre avec un ou des professionnels de santé décisifs dans le dénouement… Et quand l’histoire est racontée en BD, c’est absolument extraordinaire.

Goupil ou Face, sur la cyclothymie, s’inscrit dans la veine de romans graphiques tels que Chute libre (dépression), Carnet de santé foireuse (maladies inflammatoires de l’intestin) pour ne citer qu’eux….

L’expérience personnelle est transcendée dans un livre à la fois témoignage mais aussi pédagogique, au profit de tous.

J’aime cette puissance de vie, cet humour et donc cette distance face à la maladie pour chercher et trouver les réponses, pour comprendre et expliquer, pour vivre, quoi.

J’ai adoré Goupil ou Face.

L’histoire de Lou avec la cyclothymie

Lou est une jeune dessinatrice qui, à 16 ans, découvre en elle une petite chose noire qui suçait son bonheur. La chose noire disparaît puis réapparaît : est-ce une dépression ? une phobie sociale ? un trouble de l’humeur ? est-elle ou non bipolaire ?

cyclothymie

De psys en psys, de diagnostics en traitements inefficaces, Lou raconte 7 ans d’errance, de douleurs et la triple difficulté de ne pas savoir ce qu’elle a, à qui faire confiance et de vivre avec cette chose au fond d’elle.

Le diagnostic finit par émerger : elle est bipolaire, catégorie cyclothymique. Et Lou de nous expliquer avec brio, de magnifiques dessins et simplissimes explications, ce qu’est la cyclothymie, ses conséquences pour la personne et ce que doit savoir l’entourage. La grande famille des troubles bipolaires est également présentée. Du grand art, accessible.

La cyclothymie de Lou est un renard, facétieux, gourmand, exigeant, impatient, changeant. Difficile compagnon de vie.

cyclothymie Lou Lubie

Lettre à Lou

J’admire Lou Lubie, vraiment. Je ne la connais pas mais j’aimerais beaucoup la rencontrer. J’ai décidé de lui écrire ce petit mot. Une première dans l’histoire du blog.

Chère Lou,

Votre roman graphique m’a beaucoup touché.

Votre histoire personnelle bien sûr : j’ai vécu avec vous le soulagement de mettre la lumière sur le renard, j’ai tenté de résister avec vous lors de vos hauts et bas, j’ai admiré la patience de votre homme…

Un grand professeur de médecine m’a appris qu’un travail de vulgarisation scientifique doit être « scientifiquement juste et pédagogiquement attrayant » : je pense que vous avez réussi ce pari. Bravo.

Les couleurs, les dessins, votre renard… j’admire votre créativité et votre sensibilité qui affleurent à chaque page.

Goupil ou Face est une autobiographie qui atteint à la fois le cœur car on est émotionnellement touché par l’histoire et le cerveau, car on en ressort plus éclairé sur les troubles bipolaires.

Félicitations, Lou, je vous souhaite une belle carrière, une belle vie avec votre renard apprivoisé.

Carole

PS aux lecteurs du blog : Ce témoignage soulève de vraies questions sur l’errance diagnostique en santé mentale, sur la façon dont notre société est prête à accueillir et accompagner les personnes ayant ce type de troubles en son sein. Le débat reste ouvert.

Goupil ou Face
Lou Lubie
Editions Vraoum – octobre 2016
144 pages – 15 €

http://www.goupil-ou-face.fr/  A découvrir également, l’excellent site qui accompagne le livre : un test pour savoir si l’on est ou non cyclothymique, des informations, des chiffres…

MAJ : Un enthousiasme pour cette lecture que je partage avec BD Médicales

Partager

A propos de Littérature et Santé

Ce blog partage avec vous, essentiellement à partir de livres, des réflexions sur les patients, les professions de santé et le numérique.

2 comments on “Cyclothymie, ce trouble bipolaire expliqué ‘aux nuls’

  1. 11 octobre 2016 à 11 h 17 min

    Merci pour votre critique et votre lettre, très touchantes… Je suis ravie de savoir que ‘Goupil ou face’ vous a emporté dans son univers pourtant atypique.
    Nous aurons peut-être l’occasion de nous rencontrer, je serai très heureuse d’échanger avec vous en dédicace : )
    Bonne continuation

  2. 25 octobre 2016 à 8 h 39 min

    Good point. I hadn’t thguoht about it quite that way. 🙂

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée Les champs obligatoires sont marqués d’un *