La santé aux Etats-Unis 
Une histoire politique 
Anne-Laure Beaussier 
Presses de SciencesPo  - 15 septembre 2016
260 pages – 26 €	
http://www.pressesdesciencespo.fr/fr/livre/?GCOI=27246100688280

Trump et Obamacare : pourquoi tant de haine ?

Le 45ème président des Etats-Unis, Donald Trump est entré en fonction vendredi 20 janvier. Il a aussitôt signé un décret contre la loi sur l’assurance-maladie dite Obamacare, mise en place en 2010 par le désormais ancien président, Barack Obama et visant à proposer au plus grand nombre d’Américains une couverture maladie.

Donald Trump avait promis d’abroger ce texte durant sa campagne : il a ordonné dès vendredi aux diverses agences fédérales de « soulager le poids » de cette réforme en attendant son abrogation et son remplacement, dont on ignore encore les modalités.

Comment expliquer cette opposition farouche à une loi a priori positive pour autant d’Américains ?

L’essai La santé aux Etats-Unis permet de comprendre les déterminants politiques et institutionnels qui ont marqué le développement du système de santé américain. Son auteure, Anne-Laure Beaussier est docteure en science politique et chercheure au King’s College de Londres.

La démarche adoptée dans l’ouvrage est chronologique. Sont présentés et expliqués les premières tentatives de création d’un système de santé national, l’échec du plan Clinton, la réforme Obama et sa mise en œuvre contestée.

Le système de santé américain présente une double particularité :

La première est que les Etats-Unis sont le seul pays occidental qui, jusqu’en 2010, n’avait prévu aucun dispositif assurant une couverture maladie universelle de la population. 45 millions de personnes étaient ainsi privées d’accès à des services médicaux le plus souvent hors de prix. Sans assurance, une visite de routine chez un médecin généraliste coûte en moyenne 100 dollars, une journée à l’hôpital 4300 dollars…

La seconde est que le secteur de la santé représente plus de 16% du produit intérieur brut, ce qui constitue le coût le plus élevé pour les pays de l’OCDE à cause, selon l’auteure, du coût des études de médecine, du prix des polices d’assurance, des modes de remboursement des professionnels de santé hétérogènes et peu incitatifs aux économies, et encore à une absence de contrôle de prix, une faible coordination des soins impliquant des doublons ainsi que des frais administratifs, de marketing et de commercialisation exorbitants.

Aux Etats-Unis, la mise en place d’un système de santé universel est au cœur de multiples enjeux, que je ne fais que résumer sommairement :

  • La culture politique libérale n’encourage pas la mise en place de larges politiques sociales, souvent qualifiées de mesures socialistes voire communistes dans un pays qui valorise davantage la libre entreprise et la responsabilité individuelle.
  • Les Américains sont plus hostiles que les Européens à l’interventionnisme étatique. Aussi, la participation du gouvernement fédéral, telle que proposée par l’Obamacare, à une couverture individuelle de soins est très contestée.
  • De nombreux groupes d’intérêt sont défavorables au développement d’une protection maladie universelle et ceux-ci jouissent d’une importante influence et ont une capacité importante de blocage : profession médicale, l’industrie pharmaceutique, le monde des affaires…
  • Last but not least, la thèse de l’auteure est de démontrer l’impact du Congrès américain, institution centrale dans la vie politique fédérale américaine sur ces questions, au sein duquel se noue la complexité des luttes et des enjeux de politiques partisanes entre démocrates et républicains ainsi qu’à l’intérieur même de chacun de ces partis.

Or, la réforme Obama sur le système de santé est « un pur produit démocrate » dont les républicains n’ont cessé de tenter d’obtenir l’abrogation.

La santé aux Etats-Unis est un ouvrage passionnant pour qui veut comprendre les complexes enjeux politiques et parlementaires de la mise en place d’une couverture santé universelle dans ce pays .

Difficile d’accès pour les non spécialistes du système politique américain, j’en suis restée à un niveau de lecture permettant d’éclairer, à la lumière des enjeux américains, nos propres débats sur la sécurité sociale et son avenir.

Le contexte étatsunien nous interroge sur nos choix de société concernant la protection des citoyens contre le risque maladie. Cette belle idée ne devrait-elle pas être dépolitisée et protégée ? A cet égard, je vous encourage à visionner le documentaire La sociale de Gilles Perret pour mieux comprendre l’histoire de la sécurité sociale et ses enjeux, notamment son déficit.

Que va réellement pouvoir faire Donald Trump à l’encontre de l’Obamacare ?

En conclusion de son livre, Anne-Laure Beaussier prédit qu’il n’est que peu probable que la réforme Obama soit abrogée totalement après la victoire d’un républicain à la Maison-Blanche.

Mais si tel était le cas, Les perdants seraient non seulement les Américains les plus vulnérables, mais l’ensemble du secteur de la santé.

La santé aux Etats-Unis
Une histoire politique
Anne-Laure Beaussier
Presses de SciencesPo – 15 septembre 2016
260 pages – 26 €

Partager

A propos de Littérature et Santé

Ce blog partage avec vous, essentiellement à partir de livres, des réflexions sur les patients, les professions de santé et le numérique.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée Les champs obligatoires sont marqués d’un *